Jeunesse, Éducation, Culture
Jeunesse

Enfants et adolescents d'Arcachon fréquentaient plusieurs établissements ; nous vous proposons d'en découvrir quelques-uns.

Ville d'Été  : Place Thiers et environs

Ecole Paul Bert
L'école Paul Bert existe depuis 1905 cours Cartas N°77, elle est pleine travaux de transformation. La rentrée 2025 verra un bâtiment réhabilité conformément à ce qu'elle fut.

Concours de château de sableLe concours de château de sable : quoi de plus efficace pour créer un esprit de compétition et révéler des talents artistiques (comme ceux de Claude Bouscau).

Défilé 1962 Le 14 juillet a toujours été l'occasion pour défiler dans la ville. Ici des jeunes filles maniant le cerceau avec dextérité en 1962.

Ville d'Automne : Boulevard Deganne

Béret Saint-ElmeL'établissement privé le plus prestigieux est sans doute l'École Saint-Elme, d'où sont sortis beaucoup
d'Arcachonnais "de bonne famille".
Cette école privée a gardé tout son prestige et continue d'éduquer nombre de jeunes Arcachonnais.

Saint-ElmeSaint-Elme : nous découvrons la Cour d'entrée de l'Institution, la salle des Conférences et l'intérieur de la Chapelle
qui fait partie intégrante de l'ensemble, puisque - rappelons-le - Saint-Elme est une école religieuse.

Saint-Elme EducationL'école Saint-Elme était un lieu d'éducation où le sport et la musique faisaient partie du cursus scolaire.

La Crèche 1900Il y eut également "La Crèche" devenue après destruction un centre d'apprentis de l'Education Nationale dans les années 60. Démolition et transformation en villa particulière en 2022.

A L'Aiguillon : face à Saint-Ferdinand

Victor DuruyLa maternelle Victor Duruy  accueillait les plus jeunes. Elle a été détruite.

A Saint-Ferdinand : boulevard de la Plage

Institution FénélonL'Institution Fénélon était située les pieds dans l'eau et n'accueillait que les jeunes filles. Elle a été détruite et remplacée par la résidence Joséphine.


Ville de Printemps : au pied de Notre-Dame

KerlysLa Villa Kerlys, près de Notre-Dame accueillait les petits pensionnaires toute l'année.


Ville d'Hiver : en ville, dans la forêt ou les jardins du Casino

Blanche et Jeanne
Le Pensionnat Rousselière était une institution destinée à l'éducation des jeunes filles. Il était situé au 36 avenue Gambetta dans la villa Blanche et Jeanne, désormais propriété privée.

Théâtre San Carlino Le Casino est une création capitale de la Ville Nouvelle. Autour du Casino, dans le Parc Mauresque, des jardins, des
 kiosques, des jeux publics et le Théâtre San-Carlino réservé aux enfants.


Pavillon Mozart Le Pavillon Mozart était un kiosque donnant des concerts, mais également un théâtre connu sous le nom de Théâtre Euterpe. "Autour du Casino, règnent de vastes jardins toujours frai. Ils occupent une surface de 9 hectares. On remarque 5 orangers en pleine terre ayant atteint une hauteur de 5 pieds. Dans aucun grand centre, à Londres, à Paris, à Genève on ne trouve un plus grand nombre de fleurs réunies en un même point" (Source Dubarreau, 1864)

Lycée Grand Air Peut-on parler d''éducation à Arcachon sans évoquer  Le Lycée de Grand Air : la plupart de ceux qui l'ont fréquenté en gardent un excellent souvenir. Pouvoir étudier dans ce superbe cadre de verdure est réellement un privilège.



N'oublions pas qu'Arcachon était jadis d'abord une station climatique et comptait plusieurs établissements qui accueillaient des malades;

Arcachon bénificiait d'une température douce toute l'année comme le montre ce tableau de relevés de 1855 à 1859.

températures 1855 à1859
 

Saint Vincent Paul Il y eut le Préventorium Saint-Vincent de Paul au centre ville, puis l'établissement Saint-Vincent-de-Paul au Moulleau qui était qualifié tantôt de préventorium, tantôt de sanatorium et parfois même d'aérium.


Saint-JosephIl y eut l'aérium Saint-Joseph du boulevard de l'Océan.


Au Moulleau et à Pyla-Sur-Mer

Sanatorium CatholiqueLe Sanatorium Catholique , boulevard de la Côte d'Argent, avait jusqu'en 1949 une vocation laïque.

Sanatorium ProtestantLe Sanatorium protestant, avenue Saint-Thomas d'Aquin s'est transformé en co-propriété.

La Dune la Dune, au N°156 boulevard de la Côte d'Argent.

Auberge de Jeunesse Pyla L'Auberge de jeunesse laïque du Pyla fut inaugurée le 27 juin 1936.

Lorsque revenait la période estivale, l'amusement entre jeunes était de rigueur.


Bal d'enfantsLa jeunesse arcachonnaise savait aussi s'amuser :  admirez ces Bal d'Enfants au théâtre du Casino de la Plage.

Descente en luge C'était rigolo de dévaler la piste de la dune en aiguilles de pins sur des luges !

  Défilé 1957Les années 50 sont,  une fois la guerre terminée, les années de la reconquête : une chromique retrospective est à découvrir.

Le KangourouLe Bar "Le Kangourou" était en été le lieu de ralliement des jeunes d'Arcachon et des environs.

Volley-BallSur la plage des Abatilles, pendant l'été, on se livrait à des parties très sérieuses de Volley-Ball.

Natation L'enseignement de la natation est un apprentissage qui a mis de nombreuses années à se démocratiser, la tendance étant de se garder au sec, sauf les pieds, ou bien se baigner.

PlageQuand arrivait l'heure de la baignade, c'était le paradis pour les enfants.

PonPonPonpon, le marchand de sucre d'orge faisait le bonheur des petits estivants gourmands.

Les RégatesOn ne peut pas mentionner Arcachon sans aborder l'Activité nautique, à savoir : Les Régates.

Aviron Arcachonnais Il faut également indiquer  l'Aviron Arcachonnais, une des plus anciennes Sociétés Nautiques de la Station balnéaire (créée en 1896)




Les Villas
Les Hôtels
Les Bâtiments Publics
Les Rives du Bassin
Les Sites Remarquables
Lectures Arcachonnaises
A Travers les Rues
Années 60 et 70 Jeunesse, Éducation, Culture
Les Liens du Bassin

Logo Arcachon

Des questions? Laissez un message

Accueil