Le Cippe de Brémontier (La Teste)
Le nom de Brémontier est associé à la fixation des dunes.
On peut lire
L'AN M.DCC.LXXXVI
sous les auspices de Louis XVI
Nicolas Brémontier,
inspecteur genéral des Ponts et Chaussées
fixa le premier les dunes et les couvrit de forêts.
En mémoire du bienfait, Louis XVIII, continuant
les travaux de son frère éleva ce monument.

Cippe Brémontier

En 1818, Louis XVIII fit élever entre La Teste et Arcachon un Cippe en l'honneur de Brémontier.
Ce Cippe en marbre des Pyrénées rouge et mesurant 2,50 mètres
est sur une petite dune à
l'endroit
où il sut arrêter la marche des sables, fixer les dunes au moyen de semis de pins et
transformer le pays
.Il s'est certes inspiré des travaux des frères Desbiey et dès 1786 est entré
en relation avec un
dénommé Peyjehan (Pierre-Jean en gascon)  qui avait une bonne expérience
des semis de pins. Mais c'est lui qui a su convaincre les pouvoirs publics pour mettre en oeuvre son idée.


Cippe Brémontier

Ce Cippe est situé au milieu d'une place circulaire sur laquelle aboutissent plusieurs
larges allées. Il est orné d'une couronne de chêne entouré d'une fleur de lys.

Aujourd'hui le Cippe est si délabré qu'il faudrait pouvoir le sauver d'urgence !
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
(Source : Jean-Pierre DUBARRY, 19 septembre 2009)
La figure de Brémontier émerge comme celle du stratège à l’origine du succès. Son mérite

est quadruple : avoir conçu un projet cohérent pour tout le littoral, avoir obtenu de la
royauté en faillite puis de la République guère plus argentée, les crédits nécessaires
pour les
premiers travaux testant la méthode, être à l’origine de la Commission des Dunes,
en 1801,
première structure de réalisation, avoir inspiré la réglementation (décret impérial de1810)

qui, bien plus tard  a permis de réaliser l'essentiel des travaux.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

RETOUR