Arcachon
Ville d'Hiver
Villa les Orchidées

1 Promenade des Anglais

D'abord Villa Esterhazy en 1882 (propriétaire Ernest de Périnelle), puis
Albert Expert en 1898 la renomma "Les Orchidées".
Gabriel Fargeaudoux en a été l'architecte.
Pierre Blavy en a été l'entrepreneur.

Esterhazy Orchidées
1896 : Plan Marcel Ormières
Elle s'appelle encore "Esterhazy".

Les Orchidées Plan Ducos 1928
1928 : Plan Ducos

Villa Les Orchidées.
Vers 1900 : La villa "Les Orchidées" (éditeur Marcel Delboy)

Cette villa est caractéristique de l'architecture du XVIIème siècle : volumes cubiques,
combles brisés percés de mansardes (mansarde centrale coiffée d'un fronton, les deux
autres symétriques étant flanqués de linteaux cintrés, pour soutenir la maçonnerie)
Après sa sortie de prison en 1923 (intelligence avec l'ennemi), Joseph Caillaux s'exila
dans cette villa. Il y accueille tout ce que Paris compte de ministres, futurs ministres,
sénateurs et députés. Il sera ministre des Finances en 1925 (gouvernement Painlevé).

Les Orchidées 2011
2011 : 1 Promenade des Anglais (source photo privée)

Les Orchidées
Décembre 2020 : 1 Promenade des Anglais
Une chance, c'est l'hiver, les ouvertures "oeil de boeuf" ont été modifiées.

Si vous désirez vous (re)plonger dans l'affaire Caillaux
(assassinat du directeur du Figaro Gaston Calmette en 1914 par Henriette Caillaux).

"Un Drôle de Pistolet à Arcachon : Henriette Caillaux ou Autopsie d'un Meurtre Politique"

de Jean-Pierre Ardoin Saint-Amand (1998)

RETOUR