Arcachon
Ville de Printemps
Villa Périgord Ismailia (détruite)
Actuelle résidence Anthinéa
 
29 boulevard de l'Océan

Elle a subi de nombreuses transformations
au gré des souhaits de ses
propriétaires successifs.
  
Ismailia Périgord 1928
Villa Ismailia : Plan Ducos 1928
Le nom choisi est lié au percement du Canal
de Suez, c'est un village d'Egypte.

Ismailia
Vers 1890 : villas du boulevard de l'Océan, vues d'un bateau

Ismailia 1880
Vers 1880 : Ismaïlia vue de la plage Pereire - collection privée JLP - Nouveau -
Contraste entre la pierre calcaire et le rouge de la briquette.

Ismailia
Vers 1910 : villa Ismailia
Elle s'est d'abord appelée villa "Périgord", du patronyme de la famille qui l'a fait
construire entre 1874 et 1880 (les Tailleyrand Périgord). En 1912, la propriété est
rachetée par Joseph Loste (°1865 - + 1929).  Elle restera dans la famille jusqu'au
décès de son épouse en 1942. La famille Gonthier en devient la propriétaire.
En 1995, les descendants ne souhaitent pas conserver l'héritage, la vendent à la
SCI Anthinéa qui la démolit en 1997 pour construire en 1998 la résidence Anthinéa.

Anthinéa Charles Maurras

Anthinea 2010
2010 : résidence "Anthinéa" vue de la plage - source photo privée -
Une résidence en première ligne offrant un chemin d'accès privé à la plage Pereire.
La résidence porte le nom d'un roman de Charles Maurras publié en 1901, un
récit de voyages.

Ismailia Anthinéa
2021 : 29 boulevard de l'Océan, résidence Anthinéa - source privée -
L'architecte, Laurent Cazalis de Bayonne, s'est inspiré de la villa d'origine en
proposant une forme de toiture rappelant celle d'origine.

RETOUR