Arcachon
Ville de Printemps

Villa Campo dite "Chalet Rouge" ou villa "Renesse"
Voir rubrique "Rennesse"

55 boulevard de l'Océan
Plan Ducos 1928
Plan Ducos 1928 : villa De Renesse

Chalet Rouge

Vers 1890
Cette représentation du "Chalet Rouge" est assez intéressante et sans doute
une des plus anciennes (pas de barrières devant).
A sa droite, les villas "Les Fleurs", "Paul et Marie" et "Les Arbousiers" (détruite).
A sa gauche , la villa "Les Bruyères", détruite en 1969.
Toutes ces villas avaient "vue sur Bassin" et leur accès principal
boulevard de l'Océan.

Chalet Rouge
Vers 1900
De gauche à droite, "les Bruyères", la villa "De Renesse" dite "Chalet Rouge",
"Les Fleurs"
et "Paul et Marie".

Chalet Rouge Campo 2011
2011 : vue d'un bateau vers la plage (Source photo Jean-Paul P.)
Comptons les survivantes : "Les Fleurs", "Paul et Marie" et pas beaucoup d'autres.
Ont pris leur place de gauche à droite,  : la résidence "Le Joigny" et "Caravelles"

Chalet Rouge Campo
Vers 1900
Cette villa baptisée "Chalet Rouge" par les Arcachonnais s'est d'abord appelée

Campo (commandée par le Marquis de Campo Pedesclau en 1876) puis
De Renesse
du nom de sa propriétaire à partir de 1898. 

Chalet Rouge 2011
2011 : "Les Caravelles" vue d'un bateau vers la plage (Source photo Jean-Paul P.)
Le muret à droite a survécu tout comme l'escalier central d'accès à la plage.

En 1910, l'Infante Eulalie d'Espagne (1864-1958), princesse rebelle,
soeur d'Alphonse XII (1857-1885) et tante d'Alphonse XIII (1886-1941),
y séjourna une dizaine de jours, invitée par la Comtesse Verbruggen née Renesse.
Lorsque le constructeur automobile Lucien RosenGard en fait l'acquisition
en 1923, elle est pendant de nombreuses années l'une des plus belles adresses
du boulevard de l'Océan. La villa a été démolie en 1977 après plus d'un siècle
d'existence pour laisser place
au béton de la résidence "Caravelles".
On aperçoit toujours à sa droite la villa "Les Fleurs" .

Chalet Rouge Campo
Vers 1900
Vue sur Bassin et accès direct à la plage.

Chalet Rouge
Vers 1900
Cette vue, assez rare a été prise du boulevard de l'Océan.
On peut parler de villa excentrique.

Résidence 2011
2011 : résidence "Les Caravelles" (source photo Jean-Paul P.)
"La démolition de la villa avait commencé le 10 mars 1977 et se poursuivit devant
une foule nombreuse pour voir s'effondrer sous le coup de butoir des bulldozers,
les pans de murs d'une des villas les plus emblématiques d'Arcachon"
(source JLP)

RETOUR