Arcachon
Ville d'Hiver
Promenade des Anglais

Longeant la Place des Palmiers, la Promenade des Anglais perpétue le souvenir
de l'importante colonie anglaise venue profiter des vertus médicales du "sanatorium ouvert"
de la Ville d'Hiver.
Edouard VII y descendit en 1891 pour fêter ses 50 ans. Il était alors Prince de Galles.


Promenade des Anglais
Vers 1900
En descente c'est l'allée Anglicane qu'on croise.
L'Église Anglicane devenue Église réformée. se trouvait
à gauche derrière
la Lady en robe claire.


Joseph Caillaux, ex-ministre des Finances et sa femme vinrent résider à Arcachon en 1923.
Ils furent hébergés à la Villa Les Orchidées, située un peu plus loin à gauche sur cette
artère. Son épouse Henriette est devenue célèbre pour avoir abattu
le 16 Mars 1914,
le directeur du Figaro, Gaston Calmette, qui menaçait de mettre au grand jour

sa vie sentimentale passée.

"Un drôle de pistolet à Arcachon"
 
de Jean-Pierre Ardoin Saint-Amand (1998)
vous en dira plus sur l'Affaire Caillaux.

Promenade des Anglais
2008 : promenade des Anglais (source StreetView)
A droite, la villa Béthanie (autrefois George Sand).
En face, la place des Palmiers (place Fleming)

Promenade des Anglais
Vers 1900
La légende n'est pas exacte. La promenade des Anglais se trouve derrière la
place des Palmiers dont voici une entrée. La rue à droite, c'est l'allée des Dunes.

Allée des Dunes 2018
2018 : allée des Dunes, entrée place des Palmiers (source StreetView)

RETOUR