Arcachon
Ville d'Été
De la jetée d'Eyrac à la jetée Thiers

Plage principale
Vers 1930 : Un coin de plage (édition LL)
De gauche à droite : la clinique du Docteur Lalesque (au loin),
le "Grand Hôtel de France", l'hôtel "Victoria"

et l'hôtel "Richelieu".

Roseraie + Pepa
Vers 1900 : L'heure du bain (cliché Léo Neveu)
De gauche à droite : "Pepa" détruite (actuelle villa Privilège), villa détruite
(résidence Maupassant), "La Roseraie", la seule ayant résisté.

Entre le Casino et la Clinique
Vers 1910 : baigneurs devant l'Hôtel de France (cliché Léo Neveu).
Les baigneurs posent avec leur costume de bain "dernier cri". A droite, c'est
 l'Hôtel de France
et la rue Grenier. La petite villa au centre est la seule bâtisse
du front de mer, ayant résisté à la grande folie destructrice 
des années 60-70 .
Elle est de couleur rose et s'appelle "La Roseraie". Aujourd'hui,
les résidences
"Maupassant" et "Bougainvillier"
encadrent "la Roseraie". A la place
de "Bougainvillier", il y avait "La Tour Blanche".


Clinique Lalesque
ARCACHON : on rase et on bâtit.
On aperçoit à droite la clinique orthopédique du Docteur Lalesque. Au centre,
on identifie la tourelle "chinoise" caractéristique de la villa Pepa et à
 droite du Casino, la villa Johnston.

Clinique Lalesque
Vers 1930: Carnet Clinique orthopédique du Docteur Lalesque (Vue N°2)

De gauche à droite : la villa Pepa et sa tourelle de style asiatique, la Clinique
du Docteur Lalesque et La Roseraie.

Clinique du Docteur Lalesque
Vers 1930 : clinique orthopédique du Docteur Lalesque.
L'Institut Lalesque devint Clinique orthopédique du Docteur Lalesque, lorqu'on
agrandit l'établissement en lui rajoutant une aile.
Puis ce fut la clinique Cuénot qui ferma dans les années 60, laissant sa place
à la Sécurité Sociale. La bâtiment a été ensuite détruit
et remplacé par le complexe
immobilier "Maupassant".

Maupassant Plage 2023
23 01 2023 : la résidence Maupassant Plage (source photo privée)

Résidence Maupassant Plage 2023
23 01 2023 : la résidence Maupassant Plage (source photo privée)
La résidence "Maupassant" est composée de deux bâtiments, l'un sur le boulevard
Veyrier-Montagnères dite résidence "Maupassant Plage", l'autre sur le boulevard
de la Plage dite résidence "Maupassant".

Ce n'est pas un hasard que l'ancienne clinique du Docteur Cuenot a donné le nom à cette
résidence
, nom déjà présent pour une villa ancienne de l'avenue Charles De Gaulle.
En effet, Fernand De Maupassant, propriétaire de la villa éponyme (et légataire
universel de Deganne) avait une fille Geneviève de Maupassant qui avait épousé
un certain Lucien CUENOT, biologiste et généticien de renom. Le docteur Alain Cuenot
fils de Lucien Cuenot, était le petit-fils maternel de Fernand de Maupassant.


Clinique Lalesque vers 1960
Vers 1930 : éditeur Dany
Pour en savoir plus, cliquer sur le lien ci-après.
L'Institut du Docteur Lalesque à l'extérieur
L'Institut du Docteur Lalesque à l'intérieur.

Clinique Lalesque + plage
Vers 1930 : un coin de la nouvelle plage devant le boulevard promenade
On remarque les parasols rayés, les tenues moins strictes, la clinique orthopédique
du docteur Lalesque en arrière-plan.
On devine "Pepa" et sa tourelle asiatique à gauche de la clinique et "La Roseraie"
à droite.

RETOUR