Arcachon

Ville d'Été/ville d'Automne

La jetée d'Eyrac (jetée Pierre Lataillade)

C'est la plus ancienne des jetées. Le 27 octobre 1882, elle s'était effondrée
suite à un tempête et un raz-de-marée.


Jetée Lataillade

2021 : Jetée Pierre Lataillade
Elle a été inaugurée le 17 09 2021 et porte désormais le nom d'un ancien maire
d'Arcachon, Pierre Lataillade (°1933 - +2020) qui a été le premier magistrat
de la ville de 1985 à 2001.

Jetée Lataillade
2021 : la jetée Lataillade


Jetée d'Eyrac
Vers 1900
On identifiait aisément la jetée d'Eyrac grâce à sa guérite carrée caractéristique.
Il y a foule sur la plage principale entre les jetées Thiers et d'Eyrac.

Eyrac
Vers 1900
La jetée d'Eyrac est la plus ancienne jetée d'Arcachon.

Jetée Eyrac
Vers 1900
On s'y promène. De beaux bateaux y accostent pour promener
les touristes sur le Bassin : ici, le "Ville de Rochefort", mis en service en août 1884.

Ville de Rochefort
Vers 1900
Les enfants endimanchés posent fièrement devant le "Ville de Rochefort".

Jetée Eyrac
Vers 1900
La jetée d'Eyrac reste pourtant le lieu de travail privilégié des pêcheurs.

Eyrac
Vers 1900
Les chevaux étaient utilisés pour décharger le produit de la pêche.

Le poisson
Vers 1900
Après les chevaux, il fallait des hommes costauds pour accomplir ce travail ingrat.

Soupe de poisson
Vers 1900 : La Sirène.
Et on chante sur l'air de "la Madelon".
"Et quand on a mangé la soupe de poissons, on ne peut oublier le Bassin d'Arcachon".

Paulhan à Eyrac
Avril 1912 : quelle animation !
Atterrissage de Paulhan et son passager Léo Neveu en hydravion.
On doit à Léo Neveu les premières photos aériennes d'Arcachon.

Source Bertrand Quinton.

La présentation du TRIAD (Curtiss de Paulhan) s’est déroulée du 6 au 8 avril 1912 à Arcachon.
Le maire de l’époque, Mr Veyrier-Montagnères
, en campagne électorale, avait profité de la venue de Paulhan pour conforter son image et il a été l’un des premiers passagers ; son repas au Moulleau avec Paulhan (aller et retour d’Eyrac en hydravion) est resté dans les mémoires arcachonnaises.

Le prix à payer pour chaque passager variait de 300 à 500 francs or.

Les principaux passagers successifs furent :

Mr Léo NEVEU – Mr VEYRIER-MONTAGNERES – Mr Franz LESCA – Mr TEYSSONNEAU – Mr JANVROT – Mme MUTEL
– Mr CHAUVEAU – Mr le vicomte RIVAUD de la RAFFIGNERE et Mme la vicomtesse – Mme la baronne de LANGSDORFF.

RETOUR