Arcachon : Ville d'Été

Vu ciel Centre

On survole la ville d'Été vers 1960. On constate que la ville a changé. Les petites
villas des Cours Tartas et Lamarque ont été remplacées par des résidences
modernes en béton, pas toujours très esthétiques.

Occupation 1941
Collection personnelle Philippe J.

Arcachon a été occupée par les Allemands de 1941 à 1944.
Cette vue a été prise du belvédère par les Occupants en 1943.

Vue Arcachon
Années 50, en été.
On distingue en premier plan à gauche, l'Hôpital devenu Maison des Associations.

Vue de la Ville d'Hiver
Intéressante vue de la ville, en hiver,dans les années 60.
A gauche : la rue Legallais coupant le Cours Lamarque.

En arrière-plan central se découpent le Grand-Hôtel et la Jetée Thiers, et au centre
on identifie les 2 coupoles des Nouvelles Galeries avant la dénomination Monoprix,
en arrière-plan à droite : l' hôtel Richelieu et l'hôtel Victoria.
A l'extrême droite : La Mairie et ses colonnades. Le bâtiment blanc qui dépasse
à droite se trouve Avenue Gambetta. C'était la seule construction récente de la rue.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Source : Histoire des Sapeurs-Pompiers d'Arcachon (1858-1974), Gilbert Dandreau.

Le 5 juillet 1965, en pleine ville, éclate un feu aux entrepôts de l'épicerie en gros Sensevin, rue François
Legallais. La saison bat son plein et les secours ont les plus grandes difficultés à se rendre sur les lieux.
Six petites lances ont été nécessaires pour traiter le sinistre. Les quatre petits entrepôts  d'une surface
totale de 250 mètres carrés étaient en grande partie en bois. La grande résistance au début
 fut la présence de bouteilles de champagne entreposées à hauteur d'homme et dont les culots,
 bouchons et capsules constituaient des projectiles dangereux qui enrayaient la progression
des pompiers. Le feu attaqué à 18H15 était maîtrisé à 18H45.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Vue 2007

On peut constater qu'entre 1950 et 2007, les modifications de l'urbanisme ont
été assez importantes. Monoprix et la Maison du Bon Lafontaine (Croix-Rouge)
sont situées à droite. On reconnaît la Maison des Associations anciennement
hôpital à l'angle Legallais/Tartas et le Grand Hôtel.

Legallais 2007
La rue François Legallais est présentée sous un angle différent. En bas, l'Ecole
Jeanne d'Arc qui a été totalement rénovée en 2006.

RETOUR