La Chapelle Miraculeuse d'Arcachon

"Par un jour de tempête, au début du seizième siècle, un ermite croate appartenant à l'ordre des franciscains, Thomas Illyricus, découvrit sur la plage de la pointe
 de Bernet, une statue en albâtre de la Vierge, portée par les flots.
Afin d'abriter la statue sauvée des eaux, il construisit un modeste oratoire de planches :
ce fut le premier sanctuaire de Notre Dame d'Arcachon, lieu de pèlerinage insigne pour tout le pays.
Menacée par la mer et les tempêtes, la petite chapelle fut agrandie et consolidée par des murs de pierre au dix-septième siècle,
mais une centaine d'années plus tard, la dune littorale se mit en mouvement , et elle fut engloutie par les sables.
Une nouvelle chapelle fut alors érigée (en 1722) en haut d'une petite dune qui domine le Bassin,
à l'endroit où nous la voyons encore, enclavée dans la grande basilique Notre Dame d'Arcachon"

Statue de La Vierge

Voici la statue en albâtre de la Vierge, pieusement conservée dans la Chapelle.
Elle aurait été recueillie en 1519 par Thomas Illyricus, père spirituel d'Arcachon.


Chapelle des Marins

Comme les pélerins étaient chaque année plus nombreux, on décida de construire
l'église Notre-Dame
autour de la Chapelle des Marins en 1856. Dans cette chapelle,
on remarque les nombreux ex-voto qui tapissent les murs, offrandes  de marins
sauvés des eaux ou de militaires. On remarque également des plaques de
marbre, reconnaissance des parents dont les enfants ont été sauvés de la
maladie par Notre-Dame (la Princesse Czartoryska offrit un grand cadre doré
 à l'effigie de Notre-Dame de Czartoryska en témoignage de reconnaissance
pour la guérison de sa fille (1890))

Chapelle miraculeuse vers 1722

L'Eglise Notre-Dame et la Chapelle des Marins sont honorées chaque 25 mars,
jour de l'Annonciation et, fidèles à la tradition, de nombreux marins continuent
tous les ans à demander protection à la Vierge et à l'Enfant.

Chapelle Miraculeuse

Voici une autre représentation de la Chapelle Miraculeuse vers 1847.

RETOUR