Boulevard Veyrier-Montagnères
Jean-Baptiste-James Veyrier-Montagnères (1852-1934) fut maire d'Arcachon de 1897 à 1922.
On lui doit les jetées-promenades, l'achat de la forêt des Abatilles, le don à la Ville du Stade Matéo-Petit
(son épouse était la fille de Matéo Petit) et du Dispensaire, l'électrification de la Ville,
la venue des bateaux de la Marine Nationale pour les festivités arcachonnaises etc...


Boulevard-Promenade

Quel bonheur pour ces touristes de pouvoir profiter de ce boulevard-promenade
aménagé en 1914.
On reconnaît l'Hôtel de France et à l'arrière-plan
le Casino Deganne.


Boulevard Veyrier Montagnères

Dans les années 30 : les belles villas (dont PEPA et sa grille caractéristique)
abritent leurs secrets derrière les grilles.
Au fil des ans, elles disparaîtront
presque toutes. Malgré la route, la circualtion automobile est rare.

Clinique Lalesque

C'est à cet emplacement que l'on trouvera la Clinique du Docteur Lalesque
enrichie d' une aile construite perpendiculaire à la plage. On aperçoit la
tourelle de style asiatique de la Villa Pepa.

Villa Pepa

Ici, vous reconnaissez la Villa PEPA dont la grille surmontée des
initiales SW est la seule pièce qui subsiste aujourd'hui, déplacée
boulevard de la Plage à l'entrée de la résidence "Le Privilège".
A l'arrière-plan : l'Hôtel de France, rasé dans les années 70-80.

-----------------------------------------------------------------------------------------
C'est la Résidence Privilège, construite dans les années 90 qui se trouve à cet emplacement.
La villa fut démolie dans les années 80, le terrain fut abandonné une bonne dizaine d'années,
passant successivement aux mains de différents promoteurs. Un projet immobilier a fini par
se concrétiser après de nombreux rebondissements administratifs.
Cette villa compte parmi les premières constructions d'Arcachon ;
 en 1851, elle est déjà présente sur les gravures de Léo Drouyn.

Un diplomate anglais, Lionel Sackville West (le SW de la grille), l'acheta en 1867, 
la transforma pour sa maîtresse, la danseuse gitane Josepha de Oliva ,
dite Pépa ou Pépita, qui  mourut en 1871 en mettant au monde son dernier enfant.
-----------------------------------------------------------------------------------------


Boulevard Veyriers-Montagnères

Dans les années 50 : le boulevard Veyrier-Montagnères au pied de la Jetée Thiers.
On regarde en direction du Casino de la Plage (Deganne).
Le souterrain ouvert en 1951 n'existe pas encore.
Les terrasses des cafés ne débordent pas sur la voie publique.
On aperçoit un spectacle de type guignol en arrière-plan.

Bd Veyriers Montagnères

Vers 1955 : le souterrain reliant le Boulevard Gounouilhou
et le boulevard Veyrier-Montagnères a été réalisé.
Aujourd'hui, il est interdit à la circulation automobile.
Seules les bicyclettes peuvent l'emprunter.

RETOUR