Le Parc des Abatilles
C'est par la suite de l'achat à l'État par la ville de la forêt des Abatilles que le Maire James Veyrier-Montagnères
proposa au conseil municipal le 16 février 1908 d'établir une route en forêt allant du Parc Péreire, près des arènes
landaises au Moulleau, conformément à un plan qu'il avait fait dresser par Édouard Gaffet (vers 1834-1918) , jardinier,
horticulteur-paysagiste et maire-adjoint dès 1874.


Parc des Abatilles

On appelait cette route "La route de La Corniche". Cette route nommée officiellement
Route du Tir aux Pigeons , puis Allée est l'actuelle Avenue du Parc.

Parc des Abatilles

Serpentant au milieu des dunes, la route offre à travers la pinède un coup d'oeil
féérique sur le Bassin.

Parc des Abatilles

New
: un parc à préserver impérativement

Parc des Abatilles

C'est le repos absolu. La circulation ne dérange guère les touristes
qui font la sieste sous les arbres.


Parc des Abatilles''

L'État a "donné" le Parc des Abatilles pour en faire exclusivement une promenade
publique
sans que la ville d'Arcachon puisse se livrer à aucun lotissement.

Parc des Abatilles

Les admirables sous-bois landais donnent l'illusion de se retrouver
dans la forêt usagère de La Teste.


Rond-Point des Abatilles

Une piste en planches escaladant la dune permet d'accéder à la magnifique
plage des Abatilles, qui rejoint au sud la Plage du Moulleau.


Coucher de soleil Abatilles

Le panorama s'offrant à vos yeux est exceptionnel. Les dunes du Cap Ferret
apparaissent d'émeraude ou de nacre suivant l'heure. Quelle que soit la saison,
il est hors de question de manquer le coucher du soleil. Gabriele d'Annunzio
aimait admirer les couchers de soleil quand il habitait Le Moulleau.

RETOUR