Arcachon
Inclassables
Le résinier (gemmeur)

Le résinier est à la forêt ce que le marin
est au Bassin. Ils sont l'un et l'autre des
symboles du pays de Buch.

La campagne de gemmage s'étend de février à novembre.
Le gemmeur muni d'un "hapchot" opère des incisions dans le tronc.
Ces "cares" laissent couler la résine. Elle est recueillie dans des pots de terre
récipients inventés vers 1840 par Hughes.

Fin octobre, la campagne s'achève avec la dernière récolte de résine qui s'appelle le "barrascatge". Il faut récolter une dernière fois la résine : vider les pots, puis avec un outils appelé "barrasquit", le résinier racle la gemme durcie sur "la cara" (entaille faite sur le pin") pendant toute la saison. Ce "barras" tombe sur une toile de 1,5 m étendue à côté du pin. Puis cette résine est vidée dans "l'esquarta" (récipient en bois) et portée jusqu'à la barrique, puis mélangée à l'aide d'une grande barre avec la résine molle, récoltée dans les pots. Le résinier est aidé par sa femme pour cette tâche. (Source : Gascons de Biscarrosse)


Outils du résinier
Source : Dans la forêt d'Arcachon par M.P Kauffmann (1891)
Les outils du résinier
Ce qu'il y a de plus important est de
découvrir les outils et le vocabulaire du résinier.


Grand Pitey, hapchott à échelons, hapchott, sarcle à pela,
sarcle à brasqua ou barraquite, pousse-crampon, maillet,
attape-pot, escouarte, hachère ou tos, perrus,
peyre à aguada et son affiloir, tronc de pin, crampon, pot, care,
 
saley et pantchotte, broc, troupès, toupin, regen,
graoupeoù ou croc,
couvercle à pot, curette, et salique.                    
Cabane Résinier

Les résiniers logent avec leur famille dans la forêt
dans des cabanes en planches mal jointes.


Extérieur cabane de résinier
Source : Dans la forêt d'Arcachon par M.P Kauffmann (1891)
Vers 1890 : extérieur de la cabane de résinier
La forêt est leur environnement quotidien.
Il y avait toujours un puits à proximité, c'était vital.

Intérieur Cabane résinier
Source : Dans la forêt d'Arcachon par M.P Kauffmann (1891)
vers 1890 : intérieur d'une cabane de résinier.

Ils se nourrissent de pain de seigle, de "
cruchade" (sorte de bouillie,
mélange
de farine de maïs et d'eau), de lard souvent rance,
de sardines salées. Il boivent presque exclusivement de l'eau,
sauf le dimanche à la taverne.

Résiniers
Vers 1900
Contrairement aux marins, qui accusent force et énergie,
les résiniers sont presque tous maigres, petits et chétifs.
Le travail du résinier consiste au pelage de l'arbre
(enlever l'écorce à l'endroit où il ouvrira la plaie),
Le pin donne de la résine qui s'écoule dans des pots.


Déversement de la gemme
Source : Dans la forêt d'Arcachon par M.P Kauffmann (1891)
 vers 1890 : déversement de la gemme
Illustration Kauffmann.

Résinière
Récolte résine par les femmes
Vers 1900
Quand les pots sont pleins, ils sont vidés dans un seau (l'escouarte).
C'est souvent la femme du résinier qui est chargée de cette étape.

Remplissage barriques
Source : Dans la forêt d'Arcachon par M.P Kauffmann (1891)
 L'escouarte est ensuite vidée dans une barrique.

Fin remplissage
Source : Dans la forêt d'Arcachon par M.P Kauffmann (1891)
 Etape finale, on transporte les barriques, l'attelage pour le transport est prêt.
RETOUR