Le camp du Courneau

Avant la guerre de 1914-1918, une seule maison s'élevait en ce lieu, à savoir la gare du chemin de fer.
A un kilomètre du Camp du Courneau, à l'orée de la forêt usagère, deux cimetières ont été construits.
Un cimetière pour les Sénégalais s'étend sur une dune et l'autre pour les Américains s'étend sur une deuxième dune.

Tirailleurs Sénégalais

En mars 1916, après avoir asséché la plaine qui avait servi de culture de riz de
Piémont (les fameuses rizières
du Pays de Buch), on y dressa 400 baraques
  pour  y héberger les tirailleurs Sénégalais.


Sénégalais du Courneau

L'effectif des tirailleurs sénégalais a varié de 5000 à 18.000 hommes, dont 75
à 300 officiers. les Senégalais quittèrent les lieux en octobre 1917 et furent
remplacés par Les Russes (5000 environ).

Lavoir des Sénégalais

Les Sénégalais utilisaient le canal de Cazaux comme lavoir.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------
Source : Guide Touristique, Arcachon et le Pays de Buch, André Rebsomen, 1938
"Après les troupes slaves, arrivèrent les Américains qui occupèrent le Camp du Courneau dès le 12 juillet 1918. Trois régiments
d'artillerie (Brigade N°365 commandée par Marshall, régiments N°343, 344 et 345), soit 4.800 hommes s'y installèrent.
En septembre 1918, on y compta 15.825 hommes. Un camp hôpital de 1500 lits fut organisé, et dans la forêt voisine,
un cimetière abritait, lors de l'armistice, une cinquantaine de tombes."
" Le Camp-Hôpital américain portant le N°29 fut placé sous le commandement du Major J.G. Towne du Maine National Guard."
AEF Cemetery N°29 :
"On fame's eternal camping ground
Their silent tents are spread,
And glory guards with solemn round
The bivouac of the dead"
-------------------------------------------------------------------------------------------------------

RETOUR